animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

Y A T IL DES LÉCYTHIOPHILES PARMI VOUS ?

 

A quels mobiles obéit un collectionneur ?

Quels sont ses motivations ?

est-il un passionné, un maniaque, un frustré, un insatisfait ?  ou tout simplement un amoureux des formes et des couleurs ?

 

Est-ce la recherche de la compétition qui le motive ou alors une satisfaction sensuelle, un désir de perfection, la recherche du  prolongement de lui-même ?

 

Quelles qualités doivent etre les siennes pour dégoter l’oiseau rare,  si ce n’est une vigilance permanente et une très bonne mémorisation pour ne pas acheter deux fois le même objet.

 

Quel rapport y a-t-il entre l’objet de collection et le passé du collectionneur ?

 

Il est impossible de répondre à toutes ces questions car chaque collectionneur est unique mais par contre on peut citer les plus connus avec en prime leurs explications qui nous aident à comprendre s’il s’agit  d’esthétisme, de compulsion, de compensation, de refuge, de traumatisme.

 

1)             Jean Claude, un agent d’assurances est passionné par les cloches. Elevé dans un orphelinat, seul le son des cloches lui apportait un réconfort.


2)            Balzac s’est ruiné toute sa vie pour amasser des objets de valeur ; or il ne cessait de répéter : « je n’ai jamais eu de mère »Son goût pour les objets contrebalançait les traumatismes d’une enfance sans amour.


3)            Pendant 30 ans, tous les mercredis Freud visitait les magasins d’antiquités pour compléter sa collection  d’objet issus de diverses civilisations dont il possédait déjà 2.000 pièces ; une des pièces trônait sur la partie droite de son bureau et Freud la saluait tous les matins. Sa fascination pour les objets anciens provenait de son identification à l’archéologue Henrich Schliemann (qui découvrit Troie). C’est d’ailleurs dans une des urnes de sa collection qu’il a souhaité que ses cendres soient déposées.

 

Le psychanalyste Werner Muensterberger explique que lors d’une trouvaille, le besoin de refaire le plein est momentanément stoppé mais que reviendra tôt ou tard l’impatience et le désir de posséder  de nouveaux objets pouvant aller jusqu’à l’obsession.

 

La collection est en général exposée de façon à être mise en valeur mais très souvent pour la seule contemplation du propriétaire.

 

Toujours selon ce psychanalyste, il n’existe pas de collectionneur moyen mais tous les collectionneurs n’ont pas la même histoire et donc la même passion, ils n’ont pas non plus la même fièvre, le même engouement, les mêmes symptômes mais malgré tout, ils sont tous poussés, à des degrés différents, à rechercher des équivalents à l’amour à la tendresse qui leur ont manqué.

 

Et ma question à vous toutes mes LÉCYTHIOPHILES 

 

 

Qu'est ce qui  vous  pousse a collectionner miniatures de parfum ou autre 

 

 

 

 

 

 



30/11/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres