animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

OBEISSANCE AVEUGLE

 

 

Erfurt, une ville en Thuringe va recevoir le Pape Benoît XVI du vendredi 23 au samedi 24 septembre 2011 et pour la circonstance, la ville s’est parée de ses plus beaux atours.

Ses habitants, au nombre de 200.000 environ, sont conscients que leur ville, non contente d’avoir abrité Matin Luther en tant que moine pendant une dizaine d’années, a aussi une très longue histoire avec le peuple juif et grâce à cet héritage culturel, espère l’inscrire, au patrimoine mondial de l’Unesco.

 

 

 

 

Au XIème siècle les juifs vivent en parfaite harmonie avec les catholiques, la preuve est la construction d’une première synagogue, sans cesse agrandie pour répondre aux besoins de la communauté et l’imbrication des maisons juives et chrétiennes indiquent l’harmonie régnante ; d’ailleurs en 1309, ensemble, les habitants défendent leur ville assiégée par le Prince de Thuringe.

 

Malheureusement, la peste décimant l’Europe au milieu du XIVème siècle, les juifs vont être accusés d’empoisonner les sources alentours et en quelques heures, le 29 mars 1349, la plupart des 900 juifs habitant Erfurt sont tués (à Colmar cela arrive un mois plus tôt), les maisons incendiées, la synagogue profanée cela n’empêche pas que dès 1354, les juifs reviennent s’installer dans cette ville, reconstruisent une synagogue pour une entente que ne durera hélas qu’un siècle puisqu’en 1458, ils sont de nouveau chassés, leurs maisons vendues, le cimetière détruit, la synagogue transformée en arsenal et cette fois, l’exil va durer plus trois siècles.

 

Au XIXème siècle, la communauté juive se reconstitue ; de nouveau une synagogue est construite et elle sera utilisée jusqu’à ce que les nazis la rase avec tous les autres lieux de culte lors de la nuit de cristal, le 9 novembre 1938.

 

Sur les 1250 âmes juives, 1.000 seront déportées et 250 partent à l’étranger. Après 1945, la communauté est réduite à 15 personnes mais pourtant, elle se développe et c’est grâce à l’immigration des juifs venus du bloc soviétique qu’à ce jour, on compte quelques centaines d’habitants dont une majorité parle russe.

 

C’est parce qu’un véritable trésor a été découvert que la ville d’’Erfurt souhaite être inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Il s’agit de pièces de monnaie, de vaisselle en argent, de bijoux dont une magnifique bague de mariage, tous ces objets ont été cachés lors du pogrom de 1349 par un homme d’affaires juif. On a retrouvé aussi des rouleaux de la Torah, d’anciennes bibles qui sont exposés dans la synagogue du XIème siècle restaurée.

 

 

 

 

Depuis 2009, celle-ci a reçu plus de 100.000 visiteurs.

 

Il y a hélas autre chose à visiter, beaucoup moins beau : le siège de l’entreprise Topf & Söhne transformé en musée. Spécialisée dans le traitement des déchets depuis sa création, elle a fabriqué dès 1914 des fours destinés à la crémation des corps et à partir de 1939 c’est cette même usine qui livre les fours crématoires aux camps de Buchenwald et d’Auschwitz.

 

 

 

 

Une question à laquelle cette exposition ne répond pas : pourquoi ?

 

-pour l’argent ? non car les nazis sont de mauvais payeurs

-par conviction ? non, les deux fils du fondateur protègent les communistes et les demi-juifs en leur donnant du travail

 

Il semblerait qu’ils l’ont fait, sans se poser de question, tout simplement parce l’Etat le leur demandait ?????? !!!!!!!!



21/09/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres