animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

LES YEUX AU BOUT DES DOIGTS

 

Louis Braille est né le 4 janvier 1809 à Coupvray, près de Paris d’un père bourrelier. Il avait 3 frères.

 

C’est vers trois ans qu’il se blessa gravement à un œil en jouant avec un outil de son père et il perdit non seulement l’œil atteint  mais aussi le second, car à cette époque on connaissait mal les effets de l’infection .

 

maison où est né Louis Braille

 

Il fréquente l’école du village et contribue au travail de la maison et de son père et c’est surement ces travaux qui développèrent chez lui son habileté manuelle.

 

Les parents savaient lire et étaient conscients de l’importance  de l’instruction pour un enfant surtout à ce point handicapé et connaissant l’existence de Valentin Haüy, créateur d’un alphabet pour aveugle, ils réussirent à faire entrer leur fils âgé alors de 10 ans dans l’institut qui prodiguait cet enseignement.Toutefois les bâtiments étaient insalubres et cela expliquera peut-être pourquoi, il sera emporté par la tuberculose.

 

L’institut est dirigé par un docteur, mais les méthodes mises au point ne rendent pas aisée la lecture quant à la musique il fallait faire appel à la mémoire auditive.

 

 

Valentin Haüy

 

Dès son arrivée, Louis Braille est remarqué comme étant un très bon élève qui réussit dans toutes les disciplines et raffle toutes les récompenses et un nouveau directeur Monsieur le docteur Guillé va même lui permettre de rencontrerValentin Haüy qui avait été écarté de son institution à cause de son attitude pendant la révolution.

 

Il n’a pas encore 15 ans que déjà on lui confie des responsabilités et reçoit le titre de « répétiteur » en 1828 qui se transformera  plus tard en « professeur » dans des matières très diverses : histoire, géographie, grammaire, arithmétique, algèbre, géométrie, pîano, violoncelle.

 

 

Considérant que le système de  Charles Barbier nécessitait des améliorations, il en fait la proposition à son auteur mais l’écart de génération et le caractère entier de Barbier ne lui permit pas d’apporter les modifications nécessaires à l’assouplissement de la méthode.

 

IL va donc poursuivre ses travaux et mises au point et dès 1827, (il avait alors 18 ans) son travail va être reconnu  sous forme de transcription de la « grammaire des grammaires »

 

Son procédé ne va pas cesser de se développer mais il fallut plus de 25 ans pour qu’il soit adopté dans notre pays.

 

 

 

En 1841 Un ami,Foucault passionné de mécanique conçoit une petite machine simple à manier, le « raphigraphe »  qui permettait de placer facilement les points des combinaisons de Braille. IL n’a malheureuseùent pas survécu à la machine à écrire.

 

Braille se sait malade depuis 1835, on allège donc son travail et c’est dans la nuit du 4 au 5 décembre 1851 qu’une hémorragie abondante l’oblige à cesser toute activité et il meurt le 6 Janvier 1852.

 

Il faudra attendre un siècle pour que sa dépouille rejoigne les locataires du  Panthéon

 

 

 

 

 

 


 

 



02/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres