animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

LA LEGENDE DES SABOTS DE LA VALLEE DE BETHMALE

 

Il y avait une fois une très jolie fille qui s’appelait « Esclarlys » Elle était fiancée au pâtre chasseur d’Isards nommé « Darnet »

Le chef des Maures s’éprit de la jeune fille et le fiancé se retrancha dans la montagne avec ses compagnons pour organiser sa vengeance.

A l’aide d’une hache et d’un couteau il fabriqua une paire d’esclops « sabots» ayant la forme d’un croissant de lune avec une pointe effilée comme un dard.

 

Une fois prêts,le pâtre et ses amis livrèrent un rude combat aux Maures qu’ils gagnèrent et c’est ainsi qu’ils défilèrent dans le village. Darnet, chaussant ses sabots avait accroché à la pointe de l’un, le cœur de l’infidèle et à la pointe de l’autre le cœur du Maure.

 

En souvenir de cette histoire, tous les ans à Noël,le fiancé offre à sa promise une paire de sabots à longues pointes, habillés de cuir et richement décorés. IL offre aussi un fuseau et une quenouille rouge, le tout fabriqué avec tout son amour.Plus la pointe du sabot est longue plus l’amour est ardent. La fiancée elle, offre un tricot en laine brodé de velours et une bourse empanachée de rubans, de paillettes ou de jais.

 

On peu admirer ces sabots ainsi que les costumes traditionnels des Bethmalais au musée de l’Ariège, dans le Palais des Evèques à Saint-Lizier



02/08/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres