animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

JARDINS ET MAGIE AU MOYEN-AGE

Les superstitions ne manquaient pas au Moyen-âge et le monde végétal avait très souvent une réputation magique. 


 

C’est ainsi que les poireaux préservaient de la foudre, la violette dégustée au printemps protégeait des fièvres, l’angélique protégeait de l’empoisonnement et la joubarde servait de porte-bonheur accrochée au mur de la maison.

 

 

Les arbres ne sont pas de reste puisque le tilleul était souvent entouré d’un banc circulaire permettant aux gens de se lover autour de lui. « L’arbre de mai » était bien connu pour éveiller le cœur et les sens.

 

 

 

L’aubépine des poètes, le sureau et le buis éloignaient les serpents et aussi le diable. Manger de l’échalote protégeait contre les morsures de serpents et porter un petit morceau de racine de benoite éloignait les bêtes venimeuses.

La joubarde des toits protégeait de la foudre, Un brin de persil arraché en pensant à son ennemi le faisait mourir dans l’année. Faire brûler de la tanaisie sous le lit d’un bébé le rendait beau et souriant .Les herbes de la Saint-Jean avait un pouvoir curatif.

 

 

 

 

 

 

Les alchimistes eux, pensaient que le suc jaune de la chélidoine permettait de transformer les métaux en or… enfin la mandragore sensée apporter richesse, prospérité, abondance et fécondité à son propriétaire.

 

  

 

 

 



09/04/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres