animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

animaux, humour,histoire,mystique,poèmes,contes,bric à brac

EST- CE UNE CAUSE PERDUE ?

 

 

 

Pour m’occuper des animaux depuis des années j’en ai vu et entendu des vertes et des pas mures à commencer par les gens qui se prétendent militants ou protecteurs des animaux et qui sont capables de dire ou d’écrire des absurdités qui prouvent  qu’ils n’ont rien compris à ce qui se passe sur le terrain.

 

Des inconscients égoïstes,  plutôt que de s’adresser aux refuges et les soulager ainsi d’un nombre toujours croissant  de malheureux atterris là un jour par suite d’abandon ou de maltraitance, préfèrent les sites qui offrent la transaction directement du « producteur au consommateur » me dit-on

 

POURQUOI ? parce que ces soi-disant amoureux des animaux ne veulent pas prendre le risque de recevoir une « marchandise » qui peut s’avérer avariée quelques temps après l’adoption (bel amour désintéressé en vérité !)

 

A la guerre que je fais contre les sites qui permettent de trouver des chatons, ceci sans  aucun contrôle, on m’oppose que l’on préfère que les chatons soient vendus plutôt que tués.

 

Mais pourquoi ces gens ne comprennent-ils pas, que n’importe qui peut se présenter comme un adoptant potentiel et donner apparemment toutes les garanties alors qu’en fait, ce même « irréprochable » personnage pourra abandonner l’animal adopté dès que celui-ci aura cessé de lui plaire ou encore, peut être à la recherche d’animaux pour leur fourrure, pour les laboratoires de vivisection ou encore pour des sectes sataniques ? (croyez-le cela existe aussi )

 

Mais le summum de l’inconscience arrive quand on me dit qu’après le décès d’un maître « on » préfère que le chien soit vendu plutôt qu’abandonné et là je hurle !!!!!!

 

Quand on s’occupe V R A I M E N T des animaux (et pas seulement quand on prétend le faire) on sait qu’une personne âgée qui laisse un animal derrière elle, laisse souvent un animal lui aussi âgé et en tous les cas JAMAIS JEUNE » et quand on connait la mentalité de ceux qui cherchent un petit joujou à caresser,(joujou qu’on abandonnera plus tard quand il ne plaira plus) on a du mal à imaginer que leur cœur est si grand qu’ils vont s’embarrasser d’un chien dont il ne pourront changer ni le rythme ni la mentalité, qui, très vite commencera à être souffrant et par suite du traumatisme à cause de tous ces changements et aussi parce que l’âge aidant, les problèmes commencent.

 

Non vraiment c’est bien mal connaitre les réalités existantes sans l’admettre, d’un « marché » sans contrôle, d’une mentalité souvent très égoîste et de la part des adoptants qui veulent SE faire plaisir et des « fabricants » qui ne voient que le côté fric.

 

Malheureusement il faut aussi ajouter une autre catégorie à celle déjà citée : ceux qui ne sont ni pour ni contre et qui donc laisse agir chacun à sa guise pensant,  sans aucun preuve, que la plupart des gens sont de braves personnes animées seulement de bon sentiments ; ces derniers encouragent par leur silence ceux qui disent et font n’importe quoi. !

 

Pour information voici ci-dessous le commentaire fait par une personne qui « protège les animaux » (dixit ) et qui raisonne comme une personne qui croit tout savoir alors qu’elle n’a rien compris.

 

« moi qui suis également protectrice des animaux, je ne cautionne pas tout à fait cette pétition...je préfère que des chatons soient vendus que tués, que des chiens , après le décès de leur maître soient vendus qu'abandonnés.... »

 

Si aujourd’hui je fais un article sur ce sujet c’est d’une part la colère qui m’y pousse, colère devant la bêtise et la suffisance mais aussi pour démontrer à ceux et celles qui auraient envie de comprendre à quoi sont confrontés  ceux qui luttent,

-pour une législation animale faisant de celui-ci un être à part entière et non plus un « bien meuble » autrement dit  « une chose » « un objet »

-qui luttent pour un encadrement légal  des  actions entreprises afin d’empêcher toute sorte d’inhumanité et/ou de trafic

- qui militent pour la stérilisation systématique et des chats/chattes errants (et ceci devant être fait dans des conditions humaines) et des chats/chattes de particuliers

- qui se battent pour que les lois punissant les bourreaux des animaux soit plus lourdes mais surtout appliquées systématiquement.

 

Il n’aura donc échappé à personne que nous sommes loin des conversations oisives de salon où l’on refait le monde devant une tasse de thé et des petits fours.

 

Tellement écoeurée par ce genre de réflexion que je vais passer cet article partout ou j’ai mes entrées c'est-à-dire et sur MES blogs et sur facebook et sur twitter.

 

Je n’espère pas convaincre quelqu’un et encore moins l’intéressée mais ma démarche a au moins le mérite de dire les choses telles qu’elles sont et de permettre de faire la différence entre « PRETENDRE AIMER » et SAVOIR AIMER » 



25/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres